Crédit immobilier Assurance


Illustration de : Crédit immobilier
Notation du dispositif
Réduction impôt
Préparer sa retraite
Transmettre son patrimoine
Diversifier son épargne


Bien comprendre, pour mieux choisir son crédit

  • Souscrire une assurance décès invalidité est conseillé
  • Remboursez automatiquement les mensualités restantes en cas d'accident
  • L'assurance chômage peut également s'avérer précieuse
  • Simulez les mensualités de votre crédit immobilier


Assurance

L’assurance décès-invalidité est fortement recommandée par les banques pour une demande de crédit immobilier

L'assurance décès-invalidité n'est pas obligatoire mais elle est souvent demandée par la banque.

  • Lorsque vous faites une demande de crédit immobilier, votre banquier vous demande en général un maximum d’éléments pour le rassurer, en cas de défaut de paiement.
  • L’assurance décès-invalidité fait partie des éléments qu’il vous demandera presque systématiquement. Ce n’est pas une obligation mais considérez-la comme telle car les banques l’exigent dans la plupart des cas.
  • Cependant, vous pouvez souscrire à une assurance décès-invalidité dans un autre établissement que votre banque.

Dans quels cas l’assurance décès-invalidité prend en charge le remboursement du crédit immobilier ?

L'assurance décès-invalidité vous couvre en cas de problème de santé.

  • Généralement, on distingue trois cas où s’applique l’assurance décès-invalidité :
    • Le premier cas est celui du décès. L’assurance décès-invalidité rembourse à votre place le montant restant dû, et le bien sera transmis à vos légataires testamentaires.
    • Dans le cas d’un accident grave ou d’une maladie entraînant l’incapacité définitive à travailler, l’assurance décès-invalidité prend en charge le remboursement du montant restant dû, et le bien reste à votre nom.
    • Enfin, en cas d’accident ou de maladie entraînant une incapacité temporaire à travailler, l’assurance décès-invalidité rembourse les mensualités pendant la durée où vous ne pouvez plus exercer d’activité professionnelle.
  • Attention, si jamais le crédit immobilier est au nom de plusieurs personnes, alors seule la part de remboursement de la personne concernée par le décès ou l’invalidité est prise en charge par l’assurance. Par exemple si vous prenez un crédit immobilier en couple et que vous remboursez chacun 50% du montant, si l’un des deux conjoints décède, alors l’assurance prend en charge 50% du remboursement, les autres 50% restant à la charge du conjoint toujours en vie.
  • Pour éviter tout litige, il est important de bien déterminer toutes ces conditions dans le contrat d’assurance lors de sa signature.

Quel est le coût d’une assurance décès-invalidité pour un crédit immobilier ?

L’assurance décès-invalidité est assez chère et représente un coût supplémentaire pour le crédit immobilier.

  • Le TEG intègre le coût de l’assurance décès-invalidité.
  • Il existe deux types de cotisations : une cotisation sur le capital initial, et une cotisation sur le capital restant dû (CRD).
    • Dans le cas d’une cotisation sur le capital initial, un pourcentage du capital total emprunté est défini lors de la signature du contrat, et il représente la cotisation annuelle pour l’assurance décès-invalidité. Il est de l’ordre de 0,18% à 0,45%. C’est une cotisation fixe qui n’évoluera pas jusqu’au terme de votre remboursement.
    • Vous pouvez également opter pour une cotisation à partir du capital restant dû. Il s’agit de fixer, en tant que cotisation mensuelle, un pourcentage du capital restant dû.

      Ce pourcentage est d’environ de 0,50% à 0,70%, et il augmente d’année en année en fonction de l’âge de l’emprunteur, mais le capital restant dû diminue avec le temps. Ainsi, les premières années la cotisation représentera un coût important, mais par la suite ce coût sera minime.

  • Enfin, en fonction de votre état de santé, le coût de l’assurance décès-invalidité ne sera pas le même. Avant de souscrire à cette assurance, un examen médical détaillé vous sera demandé.
  • L’objectif est de définir votre condition physique pour comprendre les risques que présente votre dossier pour l’assureur, et d’adapter le coût de l’assurance en fonction de ces résultats.
  • Si jamais vous ne remplissez pas sincèrement ce questionnaire et que vous avez caché volontairement quelque chose, le contrat peut être annulé.

L’assurance chômage peut être demandée selon votre situation pour une demande de crédit immobilier

L’assurance chômage n’est pas obligatoire mais les banques peuvent la demander en fonction de votre profil.

  • Si par exemple vous avez moins de 30 ans, la banque sera rassurée de voir que vous avez pris une assurance chômage.
  • En revanche, si vous êtes fonctionnaire, la banque ne vous demandera pas d’assurance chômage car vous avez la sécurité de l’emploi dont rêve les banquiers.
  • En moyenne, une assurance chômage coûte entre 60 € et 100 € selon votre profil.

L’assurance chômage peut prendre en charge le remboursement du crédit immobilier ou simplement reporter les échéances.

Il existe deux types d’indemnités pour une assurance chômage.

  • Au moment où vous souscrivez à cette assurance, vous pourrez choisir entre ces deux indemnités.
  • Vous pouvez choisir une assurance chômage qui prend en charge une partie du remboursement des échéances. Dans ce cas, la durée maximale est de 4 ans. Selon les contrats d’assurance, les indemnités peuvent couvrir une part plus ou moins grande du montant des échéances.
  • L’autre type d’indemnité est un simple report des mensualités.
  • Ainsi, vous prolongez la durée du remboursement, et vous n’avez aucun frais supplémentaires à payer. En revanche, les frais de l’assurance ne sont pas reportés.

Quelle est la différence entre un délai de carence et un délai de franchise ?

Le délai de carence prend effet dès la souscription de l’assurance.

  • Un délai de carence est un délai pendant lequel l’emprunteur ne pas profiter de son assurance pour couvrir un défaut de paiement.
  • La durée de la période de carence peut varier d’un établissement à l’autre. Cependant elle prend systématiquement effet dès la souscription de l’assurance.
  • Il faut noter que dans le cas d’une invalidité définitive, le délai de carence est annulé.

Le délai de franchise est plus court que le délai de carence.

  • Le délai de franchise est très semblable au délai de carence mais on note quelques différences. C’est également une période pendant laquelle l’assurance ne peut pas couvrir le remboursement du crédit à votre place.
  • Le délai de franchise ne prend effet que lorsque le sinistre a lieu. Par exemple pour une assurance chômage, ce délai n’est appliqué qu’à partir du moment où vous êtes réellement au chômage.
  • La durée de ce délai est également libre mais les établissements proposent souvent un délai de franchise de 3 ou 6 mois.


L'actualité de la défiscalisation

Vous avez des questions ?