Assurance Vie Fiscalité réduite sur les intérêts


Illustration de : Assurance Vie
Notation du dispositif
Réduction impôt
Préparer sa retraite
Transmettre son patrimoine
Diversifier son épargne


Epargner tout en préparant sa succession

  • Défiscalisation totale au bout de 8 ans
  • Possibilité de choisir le Prélèvement Forfaitaire Libératoire
  • Les intérêts sont intégrés au calcul de l'impôt sur le revenu
  • Calculez le rendement de votre assurance vie c'est gratuit


Fiscalité réduite sur les intérêts

L'Assurance vie est un produit d'épargne très avantageux fiscalement

Les contrats d’Assurance vie permettent de réduire ses impôts selon la durée d’investissement.

Après 8 ans, la réduction d’impôt est optimale sur les sommes retirées bénéficient d’un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple marié à une imposition de 7,5 %, à laquelle s’ajoutent les prélèvements sociaux.

  • Une exonération fiscale dès 8 ans d'existence.

  • Au-delà de 8 ans, les plus-values réalisées sont partiellement exonérées d'impôt.

Un contrat d'assurance vie permet de réduire les impôts à payer sur les intérêts

Le capital placé dans une assurance vie n’est pas imposé : seuls les intérêts sont imposés, vous ne payez aucun impôt sur votre capital. C’est un très bon produit d’épargne.

Pour payer les impôts dus sur les intérêts du capital d’une assurance vie, deux options s’offrent à vous :

  • Le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) : taxation forfaitaire des intérêts, en fonction de la durée d’investissement. Vous êtes moins taxé après quelques années.
  • Intégration des intérêts dans le calcul de votre impôt sur le revenu.

Choisir le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) pour le paiement des impôts sur les intérêts d'une assurance vie

Si vous optez pour le prélèvement forfaitaire libératoire, les intérêts du capital placé sur un contrat d’assurance vie sont imposés selon un forfait.

Le taux d’imposition dépend principalement :

  • De la date de signature du contrat d'assurance vie,
  • Et de la date de sortie des fonds,

A ce jour, le taux du prélèvement forfaitaire libératoire (ou PFL) est de :

  • 35% les 4 premières années de la vie du contrat ;
  • 15% pour les contrats de 4 à 8 ans ;
  • 7,5% au-delà de la 8ème année. Dans ce cas, vous profitez également d’un abattement de 9 200 euros pour un couple et de 4 600 pour un célibataire.

Le prélèvement forfaitaire libératoire offre l’avantage d’être parfaitement visible.


Intégrer les intérêts d'une assurance vie dans l’Impôt sur le Revenu

Les intérêts du capital placé dans un contrat d’assurance vie sont considérés comme un revenu. A ce titre, ils sont à intégrer dans votre déclaration et pris en compte pour le calcul de vos impôts sur le revenu.

Les intérêts que vous touchez lors d’un retrait d’une partie du capital augmentent donc vos revenus et seront imposés à la tranche marginale d’imposition (TMI) dans laquelle vous vous situez.

Calculez l’imposition grâce à notre simulateur.

Vous devez dans tous les cas payer les prélèvements sociaux sur les intérêts d'une assurance vie

Dans les deux cas, s’ajoutent le paiement des prélèvements sociaux (principalement CSG et CRDS) : Une taxe supplémentaire de 12,3%, calculée sur le montant des intérêts est prélevée :

  • A tout moment, lors d’un retrait ou de la clôture du contrat d’assurance vie pour les sommes placées en actions (SICAV ou FCP),
  • Chaque année pour les montants placés en fonds euros (depuis le 1er juillet 2011, nouvelle loi de finances 2011).

Quel mode d’imposition est le plus intéressant ?

Cela dépend de votre imposition actuelle et de la tranche marginale d’imposition dans laquelle vous vous situez. Comparez chaque année :

  • Le taux forfaitaire à appliquer, en fonction de la durée de vie de votre contrat (égal à 35%, 15% ou 7,5%) et,
  • La tranche marginale d’imposition (TMI).

Par exemple : si vous payez beaucoup d’impôts (TMI de 30% ou 41%), vous avez intérêt d’opter pour le prélèvement forfaitaire obligatoire dès la cinquième année.

Prélèvement forfaitaire libératoire ou intégration des intérêts dans le calcul de l’impôt sur le revenu ? Utilisez gratuitement notre simulateur assurance vie.

L'actualité de la défiscalisation

Vous avez des questions ?